AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

MessageSujet: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 18:14





colin ♔ matthias



Utilisé comme un moins que rien, traîné derrière pour montrer, mais jamais aimé. Le temps était arrivé pour partir d'une famille complètement détraqué, vivre enfin à pleine dents ce qui devait être une belle vie. L'objectif était de quitter l'Angleterre, s'enfuir de cette cage, vivre de ses propres ailes. Raté.

Seulement une journée que le blondinet était dans cette ville, qu'il était déjà sous les ordres d'une personne ! Cela n'allait donc jamais s'arrêter ? Est-ce que sa vie allait toujours être comme celle auquel il eu déguster ses dix-huit dernières années ? Il fallait bien le croire. Le blondinet était totalement déboussolé, il devait rester dans une salle, et attendre. Attendre quoi au juste ! Lui même ne savait pas. Il ne comprenait rien, on ne lui avait jamais rien apprit sur le monde qui tournait autour. Était-il une proie ? Un vulgaire lapin qu'on attrape par le cou, et qu'on dicte sa voie ? La vie était donc aussi cruelle que ça ? A bien y croire, la vision qu'avait Colin du monde actuel, était un trafic d'humains, ou plutôt... d'esclave.

Le blondinet, avait atteint la majorité depuis six mois, et pourtant il avait l'impression d'être considéré comme un gamin. Il parlait bien le français, mais depuis sa naissance on lui parlait en anglais, mais aussi en français : si il devait choisir, il ne parlerait jamais français. Il observait la salle, son seul bagage entre ses jambes, au sol. Il observait le monde, de ses yeux bleues, tellement rare lui avait-on dit en Angleterre : les français n'avaient donc pas d'humains aux yeux bleues ? Bizarre tout ça. Quand une personne vint s'approcher de lui, pour lui parler, il mit ses mains pour boucher le son ; il ne voulait pas écouter les gens...

C'était lui, et lui seul qui avait décider de partir, pourquoi était-il autant sur la défensive. Après une heure de calme, le monde s'était atténuer, il pouvait enfin relâcher la pression. Il pouvait lire sur des panneaux, cette fameuse phrase qui disait que l'humain pouvait être acheté, et c'est à ce moment là... Que Colin comprit tout ! Ce n'était pas du tout, mais vraiment pas du tout les mêmes lois qu'en Angleterre, c'était donc normal de posséder un serviteur ! Il finit par regarder la porte d'entrée, espérant qu'il n'allait pas rester encore longtemps assit sur ce banc, il commençait à avoir mal au fesses, c'était d'un désagréable.

Il sortit enfin son téléphone, pour regarder l'heure ' 15:23 ' il était là depuis cinq bonnes heures. Il voyait des personnes sortir avec des compagnons, certains étaient malheureux, d'autres heureux... Colin ne savait pas comment il devrait se comporter, il était sage et respectueux... Mais il avait peur que l'ont abuse de son caractère trop honnête. * shitty country * pensait-il alors en fermant les yeux de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 18:33

« C'est maintenant que vous me prévenez ? Après l'avoir fait attendre combien de temps ? » Il était vraiment en colère, ce qui était rare dans le cas de Matthias. Il se fâchait rarement, mais là, c'était trop, faire attendre le jeune homme cinq heure sur un banc totalement inconfortable, il le savait pour être déjà entré dans l'un de ses pièces pour prendre possession de Jayden. « Cinq heures, Monsieur Anderson. » Il soupira et répondit, toujours aussi froid alors qu'il venait de signer les papiers et donner le chèque. Il demanda le numéro de la salle où Colin était il ouvrit la porte pour voir le jeune homme. « Viens suit-moi. » Sa voix était plus autoritaire qu'il le voulait, mais les employés l'avait mis en colère. Il laissa le jeune homme passé devant lui, pas question de rester dans cet immeuble plus longtemps, pas après la façon qu'il avait traité le jeune homme. Il fit signe à l'Humain de le suivre afin de se rendre à sa voiture, où il serait bien plus confortable. « Assis toi à l'avant. » Sa voix avait repris de sa douceur et il pris le bagage de l'Humain pour le mettre dans la valise de la voiture. Une voiture de style sport, une Audi. Il pris place du côté conducteur après avoir repris son calme et ne démarra pas tout de suite la voiture.

« Bonsoir, Colin, désolé de l'attente et tout ça, il n'ont que que la brillante ici de me dire après cinq heure que tu étais en train de m'attendre. J'arrive pas à croire qu'ils t'on fait attendre cinq heures sur cette chaise inconfortable. » Comme il ne s'était pas présenter, il démarra la voiture, il pourrait discuter en chemin. « Je sais pas s'ils te l'ont dit, moi c'est Matthias, tu m'appelle Matt, Matthias peu importe, mais pas de monsieur avec moi, ni de vouvoiement. » Il le regarda un instant avant de prendre la route afin de se rendre à son domicile, mais il devait arrêter faire des courses avant. « Je vais juste devoir arrêter acheter de quoi pour dîner, donc on va pouvoir faire connaissance un peu. J'ai lu que tu parlais français et anglais c'est bien, pratique. » Son dossier avait été intéressant et j'avais pas pu résister même si je venais d'acheter un autre Humaine, Sue. Cela me faisait quatre Humains, mais j'avais les moyens et la villa pour les accueillir. Il arrêta la voiture devant le marché et fit signe à l'Humain de l'accompagner. « As-tu des questions ? Parle-moi un peu de toi, j'aimais connaitre les personnes qui vivent chez moi. » Il avait bien dit personne, pas choses, esclaves ou Humains, pour lui ces personnes étaient autant des humains avec un "h" minuscule que lui. Il pris un panier, normalement, à voir les autres personnes présente ça devrait être Colin qui poussait le panier, mais ce genre de détail n'avait aucune importance pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 19:03

Colin A. Stymest a écrit:




colin ♔ matthias



Oui, il avait bel et bien attendu cinq heures dans la même pièce, qui était d'ailleurs bien petite et assez in-intéressante. C'est au moment où le jeune blondinet fermait les yeux, que la porte s'ouvrit. Il ouvrit alors rapidement les yeux, laissant un visage surprit, voyant une personne de type moyennement âgé, peux-être bien la quarantaine - plus ou moins. Il regardait alors rapidement l'homme, avant qu'il ne lui demande sèchement de le suivre. Il soulevait alors son sac de sport, qui faisait office de bagage, il était vachement lourd mais... Il craignait qu'il allait devoir s'habituer à ça, l'homme ne semblait pas commode...

Il le suivait alors, sans un mot jusqu'à l'extérieur où il vit la voiture de sport, encore une fois surprit. L'homme lui tirait son bagage pour le ranger, il faillit l'arrêter pour lui dire qu'il n'avait pas à le faire, mais trop timide, il rangeait ses mains contre son ventre pour écouter les ordres du monsieur, qui ressemblait trait à trait à son très cher père, qu'il haïssait plus que sa propre vie. Trêve de bla bla. Le blond entrait dans la voiture, la tête bien basse, écoutant ou plutôt, avalant chaque mots, chaque intonation, chaque phrase. Il levait alors le regard, quand celui-ci fit un grand monologue, il semblait finalement bien plus gentil qu'il ne l'aurait pensé ! Il s'était peux-être bien trompé... Mais il ne fallait pas faire de conclusion hâtive, son père avait toujours était gentil, et agréable... Cependant il avait traîner Colin comme une vulgaire poupée, juste pour montrer la beauté de la famille Stymest.

N'étant pas bien habitué à ce style de vie, il suivait l'homme aux pieds, comme un petit chien que l'on viendrait d'adopter. Il remarquait toujours ses petits détails que beaucoup de personnes ne feraient même pas attention. Il était habillé de façon classe, sans être trop administrative. Puis, il était grand, et gentil, peux-être avait-il eu un passé bien chargé pour être ainsi... Ou alors était-il ainsi de nature ? C'était assez surprenant de voir une personne faire tout, ou presque tout, à la place de son serviteur, ou devrait-je dire... Son humain. Finalement, il prit dans les mains le panier qu'avait prit l'homme, pour le garder près de lui. Il finit alors par baisser la tête et dire doucement. « Je me prénomme Colin. Colin Ash Stymest. J'ai dix-huit ans... et je n'ai aucune question à vou... Te poser... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 19:24

Matthias aimait faire les choses lui-même, ce qui surprenait souvent les autres vu qu'il avait des humains, pour l'habiller, le conduire, faire tout. Ce n'était simplement pas le genre de l'homme de faire ça, oui parfois il aimait bien l'aide des Humains, mais quand il avait besoin de quelques choses, il avait tendance à le faire par lui-même. Colin semblait timide, intimité peut-être? Faut dire que il été plutôt brusque au début. Mais il avait tenter de rattraper un peu le cou. Le jeune le suivait partout et quand le dompteur lui demanda de lui parler un peu de lui, il pris la panier des mains de Matthias et lui répondit en baissant la tête. Poussant un petit soupire, l'homme lui répondit. « Baisse pas la tête comme ça. » Il continua a avancer dans les allés et pris des fruits, légumes diverses et passait devant le coins pâtisserie. « Prends toi quelques choses qui te ferais plaisir. » Je pris des croissants et du pain frais pour les déjeuner. Je regardais le jeune plus attentivement, son attitude ça façon d'agir. Je mis les croissants et les pains de le panier.

Il se dirigea vers la caisse avec son nouvel Humain et en sortant du marché il lui demanda : « As-tu des passions? Voulais-tu faire des études? » Il était curieux, s'il pouvait l'aider en quelque chose, à réaliser un rêve il le ferait tel que Jayden qui faisait des études entièrement payer par Matthias qui avait les moyens, faut dire qu'il était riche, très riche, mais pas sans coeur, loin de là. Il pris à nouveau place dans la voiture, mais pensant un instant il demanda au jeune homme : « Sais-tu conduire? » Marquant un pause il ajoutai : « Voudrais-tu conduire? » Certains jeunes surtout les garçons aiment beaucoup les voitures, peut-être que c'était le cas de celui-ci, après tout c'était sûrement pas tout les jours qu'il pouvait conduire une tel voiture. Enfin bref, il attendit la réponse de celui-ci avant de démarrer la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 20:17





colin ♔ matthias



En effet, Colin était le genre de garçon à servir tout le monde, penser aux autres, mais jamais ne se préoccupé de soit-même. Cependant, quelqu'un pensait enfin à lui, et pas à son propre égo, ce qui, touchait le jeune adolescent, sans pour autant le démontrer. Il suivait Matthias, sans rechigner, au contraire même, il aimait faire les courses, c'était un moment reposant ; enfin, quand il vivait chez ses parents, il aimait bien aller faire les courses avec le majordome, c'était tellement relaxant. Au rayon des pâtisseries, la boulangerie, l'homme lui proposait de prendre ce qu'il voulait. Il le regardait alors, un peu perdu. Il ne voulait pas que l'homme le prenne pour un moins que rien, bouché du cul, et non plus pour quelqu'un qui profiterait de la bienveillance des autres.

Son choix fut rapidement fait : il prit un pain au raison, c'était pas très cher, ni trop ni pas assez... Suffisamment quoi ! Il ne pu se retenir de murmurer un remerciement à l'homme, espérant que celui-ci l'ai entendu. Il avait l'air bien gentil, mais Colin n'avait plus confiance en aucune personne, c'était pour lui peu croyable que des personnes achètent des humains, ce pourquoi il n'avait plus du tout confiance en qui que ce soit.

Colin suivait Matthias, l'aidant à prendre les courses, faisant de son mieux pour ne pas être une main gauche, mais au contraire une main droite sur laquelle c'est possible de s'y posé. Plus il avançait, plus ça le surprenait. Les gens n'avaient pas l'air choqué de quoi que ce soit, ou si, de voir que l'homme s'occupait de ses courses avec son serviteur, et que celui-ci n'était qu'un bon à rien qui n'aidait même pas son maître ! M'enfin, dans le présent, il ne pouvait pas énormément aider... Déjà que ce qu'il portait il le trouvait lourd... Il n'avait que dix-huit ans, le truc le plus lourd qu'il avait pu porter était un ordinateur portable pour suivre les comptes et les finances de la société de ses parents !?

Bref. A l'extérieur du magasin, ils purent posés les sacs dans la voiture de sport, avant de s'installer dans la voiture. Il n'avait pas parler, ni répondu aux questions de l'homme, mais était prêt à parler, seulement... Dans la voiture, le monde lui faisait un peu peur, forcément parler en public était chose impossible. Cependant, avant qu'il ne puisse dire quelque chose, Matthias lui proposait de prendre le volant pour rentrer, il fut assez surprit, il voulait accepter... Mais ce n'était que son premier jour, il ne devait pas se jeter sur cette merveilleuse voiture. Il répondit alors posément. « Je sais conduire, j'ai appris avec mon père.. Mais, non merci, je suis pas vraiment en forme pour conduire, ce serait un désastre de foncer dans un poteau lors de notre rencontrer, Monsieur Matthias. » il le regardait alors dans les yeux, prenant la ceinture pour l'attacher et regarder devant-soit. Il soufflait alors doucement, montrant qu'il pouvait parler normalement. « J'aime les motos, je pratiquais les sports mécaniques tel que la motocross ou, sur les pistes de formule 1. Je suis passionné par la technologie, à huit ans j'ai créer un site sur internet avec mon père, qui as révolutionner le monde commerciale. M'enfin, c'était quand même le trois quart, mon père qui l'eu créer, je n'ai fais que finir le projet. Je suis fan de graphisme, j'ai un book, mais... Ma mère n'as pas aimer, et la fait brûler.. » il soupirait alors, regardant l'homme avant de dire un peu plus hautement. « Je déteste les hommes, et les lois qu'on nous inflige. Je n'aime pas que l'on m'oblige de me taire lorsque j'ai raison. J'ai une sainte horreur des blessures que l'on m'a, et que l'on pourrait m'infliger. Pour finir, je suis claustrophobe, et je suis difficile sur la nourriture... Enfin, sur la viande plus précisément. » Colin regardait alors son téléphone, ils n'avaient pas mit énormément de temps pour faire les courses finalement ! « Je m'excuse aussi d'avance, je n'aime pas tutoyer les personnes, et encore moins celles qui m'accueillent en m'achetant. Je vous respecte, il me faudra donc un petit temps avant de pouvoir vous appelez par votre prénom, comme je l'ai si vulgairement fait tout à l'heure. Puis-je vous demander ce que vous aimer, et retourner alors cette question à mon tours ? Après avoir pu vous citer ce que j'aimais, et je détestais. » Il posait alors doucement ses mains sur ses genoux, regardant l'homme, totalement absorbé par ce qu'il allait lui dire, et surtout lui répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 20:58

Ce jeune homme semblait surprenant, alors qu'il ne parlait pas, ne répondait pas vraiment à mes questions, c'est dans la voiture qu'il se mis à parler et pas qu'un peu, ce qui fit sourire Matthias. Le jeune homme était poli, savait manier les mots et semblaient bien éduquer, il ne devait pas venir d'une famille quelconque, d'ailleurs ce qu'il lui disait montrait bien qu'il venait d'une famille avec de l'argent. Pourquoi il était devenu Humain? Ça Matthias trouvait ça étrange. « Oui bien sûr, tu peux me retourner la question, tu peux me demander ce que tu veux. Donc ce que j'aime, hum.. j'ai toujours été passionné par la lecture, surtout l'écriture, il faut dire que je suis écrivain, chose que mon père n'approuvait pas vraiment, il aurait préférer que je prennes ça relève dans son entreprise. Je suis professeur de littérature, j'aime apprendre aux autres. Ensuite.. j'aime aussi faire du sport. » Repensant à ce que Colin lui avait dit il ajoutait : « Je peux parfaitement comprendre ce que tu ressent face aux systèmes, je n'ai jamais approuvé le fait que certains soient traité comme des choses, des esclaves. Car c'est comme ça que mon père voyait ses Humains lorsque j'étais enfants, c'est peut pour aider certains Humains que j'en achète, pour leur éviter de tomber sur un homme comme mon père. Je ne dis pas être parfait, être un sauveur ou un trucs du genre, j'aide comme je peux et si je suis un dompteur aussi pour ça, aider un minimum. Par de petite action, je peux te dire une chose, je te traiterais jamais comme une chose, tu es un être humain, comme moi, oui je tes acheté, mais le trois quart du temps tu sera libre de tes mouvements, dans ce temps libre tu peux faire ce que tu veux, des études, de la moto si tu veux, je crois que j'ai une vieille moto qui traine dans le fond de mon garage tu n'auras qu'à la retaper, mais il doit sûrement manqué quelque pièce, je n'aurais qu'à les commander. »

Durant qu'il parlait il avait conduit, il s'était d'ailleurs stationner devant ce dit garage et l'ouvrir à l'aide de la petite télécommande qui se trouvait dans la voiture. « Ah oui pour la nourriture, je contrôle pas ce que tu manges, donc tu te sers comme tu veux quand tu veux dans la cuisine. » Il sortis de la voiture afin d'entrer dans le garage et fouiller pour tasser un boite avec le nom de sa femme dessus, et trouver la moto. « Elle était à ma femme, elle avait toujours aimé les motos, la liberté que les conduire lui donnait. » Il perdit son sourire un instant alors qu'il pensait à sa femme qu'il avait perdu il y a un mois environ. Il sortit la moto du recoin dans lequel elle était. « Comme j'en fais pas, elle est tout à toi, autant qu'elle servent tant qu'à rester là à prendre la poussière. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 22:03





colin ♔ matthias



Colin écoutait chacune des paroles que pouvait débiter l'homme. En effet, ils avaient au moins un point en commun : ils n'aimaient guère le système installer, l'esclavagisme était une barbarie loin d'être illégale ! C'était d'ailleurs bien ça le problème. Le blondinet regardait le paysage, ne serait ce que les trois secondes où l'homme ne parlait plus. Ils étaient d'ailleurs déjà arrivés chez Matthias, c'était.. Grand. Mais ça n'égalait pas la demeure familial où il avait vécu ses dix huit dernière années.

Le blond sortit alors de la voiture de sport, observant les alentours, le temps de prendre son bagage dans le coffre de la sportive. Il regardait d'ailleurs de loin, l'homme qui se démenait pour trouver la moto, qui semblait ne pas lui appartenir, mais plutôt... A une femme, il ne connaissait pas son passé, mais pouvait bien comprendre que c'était sa femme, ou sa fille peux-être, et que celle-ci n'était soit plus de ce monde, soit avait quitter la demeure... C'était un mystère, jusqu'à ce que l'homme ai le courage de lui en parler.

Ah, ben... Chose faite ! Il avait entendu de la bouche de l'homme, que la moto, soit une très belle moto noir, d'une forme généreuse, assez basse mais pas trop... Une moto de femme en faite ! Une z800, ça devait être très certainement ce modèle là... Il aimait d'ailleurs bien ses motos, les kawazakis étaient ses bébés ! Il regardait l'homme, s'approchant de la moto, posant le sac au sol. Il touchait alors doucement la carrosserie. Il ressentait tellement d'émotion, et pouvait imaginer cette femme, très certainement une belle et généreuse dame, pour vivre avec Matthias, elle ne pouvait qu'être magnifique et merveilleuse... Il pouvait ressentir le bonheur sur cette moto, les longues balades, les millions de signes fait aux motards.. Il regardait l'homme, avant de demander doucement. « Êtes-vous réellement sûr de vouloir laisser une telle moto à un jeune comme moi ? » évidemment, avec un père riche, il avait pu passer par pure miracle son permis voiture et gros cube, c'était peu probable... Mais Colin était une personne intelligente, responsable, et obéissante... Quand on lui ordonnait d'apprendre un truc, il ne pouvait sortir de sa chambre avant de connaître tout ça par coeur !

Colin reniflait légèrement, avec le temps d'Angleterre, et celui de cette ville, c'était un choc thermique... Il espérait ne pas prendre froid, il était déjà bien fragile, il ne fallait pas qu'il attrape une petite maladie, il ne s'en sortirait pas avec toutes ses émotions.

Le blondinet finit par prendre son sac, en attendant que l'homme le conduise dans la maison, pour peut-être lui présenter celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Dim 29 Sep - 22:40

Il avait dit à ce jeune homme que cette moto avait appartenu à sa femme, il n'avait pas préciser qu'elle était morte, observant le jeune homme qui regardait la moto, touchait la carrosserie. Celle moto lui faisait penser à sa femme, elle était encore en bon état, de légère réparation devrait sûrement être fait, mais lui ne s'y connaissait absolument. « Oui j'en suis sur, je ne fais pas de moto, tu m'as dis aimer les moto alors autant qu'elle serve. Alors, elle est à toi, ça doit faire quelques mois qu'elle n'a pas servie. » Sa femme avait du arrêter lorsqu'elle est tombé malade, puis elle est morte. Voyant que le jeune homme prenait froid il entra avec le jeune homme dans la maison, tout de suite la différence de température fit du bien, la maison était chauffé comme la température à l'extérieur devenait de plus en plus froid. « Je vais te montrer ta chambre et on va manger ensuite, il n'y a que Lily qui va se joindre à nous, d'ailleurs je crois qu'elle est déjà en train de cuisiner. Si jamais tu as des questions par rapport à la maison, elle est ici depuis dix ans, donc pourra te répondre. » Une bonne odeur se faisait sentir, elle avait du préparer son bon spaghetti végétarien, un vrai délice, Lily était végétarienne et lorsque c'est elle qui cuisinait on ne mangeait jamais de viande. Il pris le couloir menant à la chambre de celui-ci ouvrit la porte et laissa le jeune homme entrer et déposer ses affaires. « Installe-toi, tu peux décorer la chambre comme tu veux, si jamais tu as besoin de peinture il y en a dans la cave, mais si tu trouves pas la couleur que tu veux tu peux demander à Lily peut-être qu'elle en a ailleurs. » La chambre était blanche pour l'instant, avec quelques meubles et un grand lit. « Tu viendras nous rejoindre pour manger, la cuisine est au bout du couloir à gauche. » Quittant la chambre il pris la direction de la cuisine afin d'aller aider Lily dans la cuisine, la saluant et il pris des assiettes alors que Lily les remplissaient de son spaghetti. Trois assiettes furent mises sur la table, s'installant, voyant arrivé le jeune homme il l'invita à s'installer et manger pour ensuite lui présenter Lily.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias. Lun 30 Sep - 7:24





colin ♔ matthias



Bien sûr, Colin n'avait pas deviner la mort de la femme de Matthias, il avait constaté les fait, pour en tirer conclusion ! Cependant, il ne pouvait que faire une hypothèse, il ne pouvait pas être à cent pour cent sûr de ça. L'homme lui répondait finalement encore une fois la même chose, une moto doit servir, et ne pas rester au fond d'un garage à périr. Colin regardait une dernière fois cette fameuse moto, pensant déjà à ce qu'il pourrait faire... Pour commencer, il la réparerait, sans y toucher aucune pièce, il se débrouillerait avec ce qu'il y avait : ou dans les pires des cas, rajouter une pièce ou deux si il en manque, c'était normal ça.

Colin se remit à suivre l'homme, il était partit rapidement du garage, il ne l'avait même pas vue partir. Il montait avec lui, jusqu'à sa chambre. Matthias lui précisait alors que c'était une pièce neutre, et qu'il pourrait y faire les changements qu'il voulait. Il baissait la tête pour le remercier et dire doucement. « Merci énormément, pour votre gentillesse. » L'homme finit par partir, laissant seul le garçon dans cette salle.

Il posait alors son sac au sol, observant un peu cette pièce vide, seul un lit et un rangement y trônait, mais ça lui convenait totalement... Il n'était pas du genre à vouloir tout changer, mis à part sa vie, il n'aimait pas le changement de quoi que ce soit... Il sortit de son sac ses affaires, pour les rangés soigneusement, pliant, faisant des piles de vêtements, bien qu'il n'en ai pas des milles et des cent, il avait prit un minimum, mais surtout un maximum requis ! Il n'avait pas besoin de cinquante jean, il n'en avait prit que cinq, deux ou trois slim, qu'il m'était que rarement, des polos, sweat et t-shirt, m'enfin... Un minimum quand même.

Il rangeait son sac vide sous le lit, soupirant. Il ouvrit alors les volets de cette chambre, pour fermer les fenêtres, mettre un peu de lumière à cette chambre, la rendrait bien moins glauque. Il enlevait finalement ses chaussures de ville, pour les remplacer par des chaussures de maison, des tennis, mais qui n'auront jamais servit pour sortir dehors ! Il avait une sainte horreur de la saleté, peux-être trop maniaque ?

Il sortit de sa chambre, rejoignant la salle principal, pour aller dans la cuisine. L'homme avait déjà installer la table, il savait déjà qu'il aurait à faire la vaisselle. Il regardait la jeune femme, Lily donc. Il la saluait alors simplement, rajoutant toujours un signe de politesse tel que... mademoiselle Lily ! Il s'assit sur une chaise, regardant discrètement ce qu'il y avait à manger, ça sentait bon... Lily devait être une très bonne cuisinière, et il le fit comprendre en la remerciant de ce repas. Colin ne voulait pas trop parler, c'était compréhensible, mais il répondrait au cas où, on lui poserait une question ou quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias.

Revenir en haut Aller en bas

Just a doll to satisfy your loneliness Δ Matthias.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Défouloir & partenariat :: Les longues lettres échangées-