AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

Lights will guide you home ft. ashlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

MessageSujet: Lights will guide you home ft. ashlyn Dim 6 Oct - 15:32





LIGHTS WILL GUIDE YOU HOME.

... and I will try to fix you.


        Une journée comme une autre. C'est ce qu'Adam se répétait tous les jours. La routine dans laquelle il vivait aujourd'hui le frustrait. Mais ce qui le frustrait encore plus, c'était de voir que ses rapports quotidiens avec Ashlyn se dégradaient toujours un peu plus. Généralement, le matin commençait avec un « bonjour » de sa part, et il avait un sourire en retour. Puis elle partait après avoir avalé trois miettes de nourriture. Et lorsqu'elle rentrait le soir, ce n'était pas mieux. Cela faisait une semaine que c'était ainsi, et Adam commençait à se demander s'il y était pour quelque chose.
         L'homme a décidé de profiter de l'absence temporaire de Merlin pour le savoir. Il avait essayé de faire les choses bien, en préparant un repas complet auquel elle ne pourrait dire non puisque c'était l'un de ses préférés. Il avait dressé la table. S'était bien habillé - enfin, il avait mis une chemise quoi. Et il attendait, assis sur le canapé. Et cela faisait une heure qu'elle était en retard. Adam essayait de ne pas s'inquiéter, vraiment. Mais Ashlyn était généralement ponctuelle. Ou elle prévenait lorsqu'elle devait rester travailler un peu plus longtemps. Or, là, rien. Et le repas se refroidissait, et ce sera une horreur une fois réchauffé.
         Il pousse un soupir et se lève avant de se mettre à arpenter la pièce. Il essaie de ne pas regarder l'horloge mais son regard est comme attiré par l'objet. Il n'avait pas prévu ça dans son plan : un retard. Presque amusé de son échec, il envisage vaguement de l'appeler mais repousse immédiatement cette idée. Il aurait l'air idiot. En plus, il entend la porte d'entrée s'ouvrir. Adam hésite quand à sa réaction : doit-il montrer son agacement ou bien tester un gentil Adam, dans le genre « Oh mais enfin, pas de problèmes si tu es en retard, je ne me suis absolument pas embêté à cuisiner pour essayer de te voir joyeuse un peu ! Comment était ta journée ? » Alors il préfère adopté un ton neutre, les bras croisés sur sa poitrine toutefois. Mais il ne garde pas a posture très longtemps en voyant la jeune femme entrer dans la pièce, la mine plus déconfite que jamais.

        « Ashlyn ? Ca va ? »

        Demande-t-il d'un ton inquiet, bien plus qu'il ne l'aurait voulu. Mais enfin, qu'est-ce-qu'il lui arrivait ? Il l'ignorait, mais il était certain d'une chose : il détestait la voir ainsi.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Dim 6 Oct - 16:56


Adam & Ashlyn
"Lights will guide you home"
Jour pour jour, aujourd’hui, cela faisait un an que j’avais eu cette nouvelle qui avait changé ma vie du tout au tout. J’avais revu la scène dans ma tête dès que je m’étais levée ce matin; au milieu de la nuit, le téléphone de l’appartement que je partageais avec Cameron avait sonné, et un officier m’avait solennellement annoncé que Cameron avait été pris dans une explosion et y avait perdu la vie. Sitôt que j’avais raccroché après l’avoir écouté m’expliquer les procédures de rapatriement et tout ce qui concernait les funérailles, j’avais éclaté en larmes, et j’avais pleuré, pleuré mon défunt mari pendant toute la nuit, et encore là, je jugeais que ça n’avait pas été assez. Je le sentais, je risquais fort probablement de me laisser aller, craquer une nouvelle fois. Cependant, je ne pouvais pas, pas maintenant, parce que je me devais de me lever pour aller travailler, côtoyer le public pendant de nombreuses heures en tentant d’oublier quel jour nous étions.

Tel que je l’avais prévu, ce fut chose impossible. Si ma patronne supportait le fait que j’errais presque constamment comme une âme en peine, et que c’était encore plus évident depuis une semaine, parce que j’avais vu cette date approcher dangereusement, comme si je l’attendais, alors que j’aurais juste voulu l’oublier, aujourd’hui, c’était pire que jamais. Si je faisais fuir les clients, je ne m’en rendais même pas compte, j’étais déconnectée de la réalité. Je fus rappelée sur terre seulement lorsque la gérante me regarda et me demanda de partir, de prendre le reste de la journée de congé. En regardant l’heure, je réalisai qu’il me restait une heure à travailler, et qu’au fond, je ne voulais pas rentrer, parce que cela signifiait que j’allais voir Adam, le portrait craché de Cameron, et je n’en avais pas besoin, pas maintenant, je n’étais pas prête à cela. Malgré mes réticences, le fait que je dis poliment que je pouvais finir ma journée, je fus tout de même renvoyée chez moi. Confuse, perdue, ce n’est pas là que je me rendis. Pendant je-ne-sais-combien de temps, j’avais préféré errer en ville, prenant toute activité ou signe de vie comme un moyen de me changer les idées, de ne pas penser au fait qu’éventuellement, j’allais rentrer. Je n’arrivais tout simplement pas à m’y résigner.

Au final, je sus que je n’avais pas le choix, donc je choisis, une heure plus tard que d’habitude, de retourner à mon appartement, dans l’intention de monter à ma chambre, éviter Adam du regard et regarder le jour se terminer, espérant pouvoir panser ne serait-ce qu’un peu plus mes blessures demain. Cependant, je fus coupée dans mon intention dès mon entrée dans la demeure, puisqu’il y avait Adam qui m’attendait, me demandant comment j’allais. Je n’allais pas bien, pas du tout, et ce fut pire lorsque je croisai le regard du jeune homme, celui que je croyais être capable de remplacer Cameron. Cependant, sans savoir pourquoi, je répondis de façon bien nonchalante : « Ça va… », tentant à nouveau de fuir son regard, sa beauté, sa personne entière. Je regardai alors par-dessus son épaule, remarquant une table dressée dans la pièce d’à-côté. Légèrement confuse, je demandai : « C’est quoi, tout ça ? », cherchant plutôt la raison pour laquelle Adam aurait fait une chose pareille, cette journée bien précise, alors que si mes souvenirs étaient bons, il n’était au courant de rien, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Dim 6 Oct - 19:42





LIGHTS WILL GUIDE YOU HOME.

... and I will try to fix you.


         Certes, il avait eu une réponse. La plus évasive qu'il soit. Qui n'en était même pas une. Mais il avait eu une réponse ! Elle allait. C'est fou, ça, vous ne trouvez pas ? Tous les humains vont, et parmi eux, Ashlyn Blackstone aussi, mesdames messieurs ! Adam retient un soupir, et se contente d'hausser les sourcils, comme pour appuyer les propos de la demoiselle. Mais elle semblait vouloir éviter toute confrontation, visuelle comme orale. Ce qui, avouons-le, l'énervait pas mal. Elle doit vraiment avoir un problème avec moi, en fait. En fuyant l'affront, elle remarque la table dressé derrière l'homme. Il aurait pu être fier si elle avait souri, mais ce n'était pas le cas. Elle avait plus l'air... Bouleversée ? Dérangée ? Contrariée ? Bref, elle ne sautait pas de joie. Toi mon gars, tu vas finir à la rue.
         « C'est quoi, tout ça ? » Comme pour vérifier, l'homme se retourne brièvement, pour être sûr qu'elle parlait bien de ce à quoi il pensait. Oui. Il se retourne pour faire de nouveau face à Ashlyn.  

         « Je voulais... » Commence-t-il avant de s'interrompre soudainement. Avouer la vérité n'était peut-être pas la meilleure solution, à ce moment là ? Parce qu'un  « Oh, bah en fait je voulais te faire à manger pour que tu te sentes bien, et une fois rassasiée, je t'aurais cuisiné pour savoir pourquoi tu sombres petit à petit dans la dépression... Parce que je n'aime pas te voir comme ça, et que j'ai l'impression que c'est de ma faute, car tu es joyeuse avec Merlin et morose avec moi-même. » ça ne doit pas passer crème. Alors, il se prend un instant pour réfléchir à une réponse qui ne devrait pas la froisser. Ce n'est pas le but. Après un éclaircissement de gorge, il reprend donc.

         « Je voulais te faire plaisir ? » Mais il ne semble pas convaincu de ses propres paroles. Il hésite un instant. Doit-il continuer et lui demander si quelque chose n'allait pas ? Lui proposer de se mettre à table ? L'interroger sur son retard ? Devant tant de possibilité, Adam préféra faire un choix judicieux : se la fermer, et attendre la réaction de la jeune femme. Après, il avisera.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Lun 7 Oct - 0:43


Adam & Ashlyn
"Lights will guide you home"
Attendre la réponse d’Adam à ma question m’angoissa, sérieusement. Je commençais à me poser des questions plus grosses que nature, complètement paranoïaques. Était-il en train de se foutre de moi ? Avait-il su ce qui se passait en fouillant dans mes affaires, mes souvenirs de Cameron que je gardais dans une boîte sous mon lit ? Tout cela me rendait nerveuse, et ce fut encore pire lorsque je le vis hésiter. J’étais sur le point de m’impatienter, mais je pris sur moi-même, lui donnant un sursis de quelques secondes, parce qu’après tout, ce n’était pas sa faute si j’avais du mal à interagir avec lui, surtout aujourd’hui. Adam n’était pas méchant, je n’en doutais pas une seconde. J’étais surtout surprise qu’il prenne une telle initiative, ce qui n’était pas dans ses habitudes en temps normal.

Finalement, j’obtins une réponse, qui se résuma à « Je voulais te faire plaisir ? », me laissant un peu bouche-bée sur le coup. Je me sentais bête, puérile d’avoir imaginé des choses ridicules. Je fus soulagée de voir que son intention n’avait aucun sous-entendu, et au fond, je trouvais cela mignon, comme idée. N’importe quel autre jour de l’année, j’étais persuadée que j’aurais un peu mieux réagi, même si normalement, je ne réagissais pas à grand-chose. Aujourd’hui, je me contentai plutôt d’esquisser un sourire un peu gêné, et de dire, toujours surprise : « Oh c’est… c’est gentil. », ne voyant pas comment je pourrais réagir autrement. Je me voyais bien mal le réprimander d’avoir fait quelque chose sans mon accord, ce n’était pas mon genre, même lorsque mon moral était à son plus bas.

Je portai alors de nouveau mon regard sur la table, apercevant par le même fait la nourriture qu’il avait préparée. Je reconnus aussitôt un repas que j’aimais bien, un de mes préférés, qui semblait très bon. Cependant, même si je n’avais presque pas mangé de la journée, la nourriture ne me donna pas l’eau à la bouche, mais me leva le cœur, tout simplement parce que j’avais cet horrible nœud à l’estomac qui refusait de s’en aller. À cette pensée, je poussai un soupir, et je repoussai mes cheveux vers l’arrière en regardant Adam d’un air désolé et sincère, lui affirmant à voix presque basse : « Je m’excuse Adam, mais je n’ai pas faim… », réalisant que j’étais à la limite grossière. Je cherchai alors à me rattraper un peu, même si je ne pouvais rien faire contre ce que je ressentais en ce moment, et j’adoucis mon propos en disant : « Pas pour l’instant, en tout cas… », lui servant un petit sourire en coin pour lui faire savoir mon pardon par rapport aux efforts qu’il avait mis dans ce repas. J’étais pathétique, misérable, et je le savais, ce qui n’aidait certainement pas à ma condition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Mer 9 Oct - 20:56





LIGHTS WILL GUIDE YOU HOME.

... and I will try to fix you.


         Adam ne s'attendait pas à une effusion de joie de la part d'Ashlyn. Et, au jour d'aujourd'hui, un « Oh c’est… c’est gentil. » c'est certainement le Saint Graal. Un sourire satisfait s'inscrit sur les lèvres du jeune homme. C'est dans la poche, pense-t-il à la vue de l'once de sourire que lui sert Ashlyn. Mais il désenchante bien vite. Il ne put s'empêcher de prendre un air accusateur lorsqu'elle s'excuse poliment. Elle n'a jamais faim, de toute façon. Il s'apprête à lui faire remarquer mais elle tente de se rattraper d'elle-même. Il pousse un soupir. Elle semble dépérir sur place, un peu plus chaque jour. Et aujourd'hui, il avait décidé que c'était suffisant. Il avait décidé que pour une fois, il allait ouvrir sa bouche et demander ce qui n'allait pas. Il avait décidé d'agir comme un ami, et non comme un serviteur.
         C'est pourquoi, avant qu'Ashlyn ne daigne bouger pour rejoindre sa chambre comme elle le fait souvent, il s'avance vers elle. Pour ne pas la brusquer, il pose doucement la paume de ses mains sur ses épaules et la dirige vers une chaise où il la force, toujours avec douceur, à s'asseoir. Il l'observe un instant, la dominant par la taille et esquisse un sourire en haussant les sourcils, trouvant cette situation bien ironique. Ensuite, il attire une seconde chaise qu'il place en face de la première, et y prend place.

         « Tu es consciente que je suis doté de capacités mentales complètement correctes et que je peux comprendre si quelque chose ne va pas ? »

         Qu'il a dit d'un ton calme et posé. Autrement dit « je ne suis pas un abruti et je vois bien que tu vas mal ». Il ne voulait vraiment pas la brusquer. Il voulait vraiment essayer de comprendre. De l'aider. Mais pour ça, il fallait qu'elle mette du sien.
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Jeu 10 Oct - 23:36


Adam & Ashlyn
"Lights will guide you home"
Malgré le fait que j’avais cherché à me rattraper, à être légèrement moins ingrate même s’il n’y avait absolument aucun moyen que je puisse avaler quoi que ce soit pour l’instant, j’avais cette impression étrange qu’Adam serait déçu. Après tout, c’était la première fois qu’il avait une telle attention à mon égard, habituellement, il se contentait de faire ce que je lui demandais – vaguement ou pas – et cela me convenait tout à fait, et moi, comme une idiote, je n’étais même pas capable de le prendre en considération et lui faire peut-être plaisir à mon tour. Il avait le droit d’être fâché, j’en convenais, et je ne lui en voudrais certainement pas, parce qu’importe l’état dans lequel j’étais en ce moment, j’étais loin d’être la maîtresse la plus sympathique au monde, j’étais bien loin de là, pour tout dire.

Toutefois, si son soupir ne me surprit pas vraiment, je ne m’attendis certainement pas à ce qu’il s’avance et pose ses mains sur mes épaules pour m’entrainer vers une chaise, visiblement. Prise de court, je ne sus même pas réagir. Je le suivis, trainant légèrement les pieds pour faire savoir que le fait que ses intentions demeuraient encore abstraites dans mon esprit, et je me laissai faire lorsqu’il me força à m’asseoir. Je n’essayais même pas de chercher ce qu’il avait l’intention de faire, ne me posant même pas de questions sur ce que je pourrais faire si jamais il me forçait à manger. Je ne croyais pas qu’il allait agir de la sorte de toute façon, je le voyais très mal me pousser à faire quelque chose du genre. Demeurant passive, je le regardai tandis que lui aussi prenait une chaise et s’installait en face de moi, commençant progressivement à baisser le regard toutefois lorsque je l’entendis me demander « Tu es consciente que je suis doté de capacités mentales complètement correctes et que je peux comprendre si quelque chose ne va pas ? », allant même jusqu’à me mordiller la lèvre inférieure lorsqu’il eut complété sa question, comme un enfant pris en faute grave qui ne voulait pas se faire punir trop fort. Je n’étais pas stupide, même si je n’avais jamais vu Adam comme un confident, je me doutais bien que malgré tout, il demeurait humain, il était doté d’une capacité de penser, de sentir les choses, et il venait de m’en donner une preuve ici et maintenant, et c’était notable de sa part.

Toutefois, je ne savais pas du tout comment je pourrais lui expliquer ce qui me tracassait, parce que chaque tournure de phrase se terminait par la raison pour laquelle je l’avais acheté, et ça, je ne savais pas comment lui dire, si déjà je pouvais lui dire dans un premier temps. Finalement, je soupirai, et je dis : « C’est… C’est compliqué… Mais, ce n’est pas contre toi. », ou du moins, pas directement, ce que je ne sus pas ajouter. Je baissai le regard une nouvelle fois vers mon cou, là où j’avais attaché mon alliance à une chaîne qui ne me quittait plus jamais. Je soupirai, et je finis par relever le regard, me faisant violence pour ne pas commencer à pleurer, comme je l’avais fait toute la journée, et je dis : « C’est que… Ça fait un an que mon mari est mort, aujourd’hui même… », pinçant les lèvres pour encore et toujours me contenir, même si je ne savais pas combien de temps je pourrais tenir le coup encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Lun 28 Oct - 23:57





LIGHTS WILL GUIDE YOU HOME.

... and I will try to fix you.



         « Aaw. Eum... » Adam peut déjà noter le fait qu'il n'y est pour rien. D'après elle. Mais il ne songe pas à remettre sa parole en doute après la révélation choc qui suit. C'est que c'est réellement un choc pour lui. Premièrement, parce que dans son idéal le mariage c'est un truc qui t'arrive à 30 ans, quand tu commences à te faire vieux et que tu cherches quelqu'un avec qui devenir moche et gros. Secondement, il n'avait jamais pensé à l'éventualité qu'Ashlyn ai été marié à quelqu'un auparavant. Qu'elle ai eut des aventures, oui, il n'en doutait pas. Mais un mari. Woua quoi. Et troisièmement. Qu'il soit mort. C'est sûr, c'est pas le genre de truc qui t'illumine la vie. La pauvre avait l'air sur au bord des larmes, et lui... Il ne faisait pas le fier, maintenant. Son empathie naturelle prenait place dans tout son être, et il se sentait... Terrible ? Et d'un coup, il prit conscience de l'état d'Ashlyn, et toute sa douleur... Il cherchait des paroles réconfortantes, mais toutes lui semblaient minables. Il cherchait les formules à dire dans ses moments là, mais il trouva ça tellement hypocrite qu'il ne voulut même pas les tester. Encore moins une blague pour détendre l'ambiance. Merde.
         « Que s'est-il passé ? » Demande-t-il alors. C'est certainement la meilleure chose à demander. Parce qu'à moins que son mari soit un vieillard richissime, et cela l'étonnerait fortement, il ne voit pas les raisons d'une mort si jeune. Il aurait aimé se lever et la serrer dans ses bras pour la rassurer, mais en vue des circonstances ce ne serait peut-être pas approprié. Elle pourrait le prendre mal et le repousser, il allait déjà plus loin que d'habitude aujourd'hui. Elle pourrait aussi se souvenir un peu trop du défunt et lui en vouloir pour justement ses souvenirs. Alors qu'elle a déjà du être assailli toute la journée... Voire plus. Ou bien parce qu'elle n'aimerait pas avoir ses bras à lui autour d'elle, mais ceux d'une personne qu'elle ne verra jamais plus. Alors, pour ne pas paraître offensif mais pour tout de même témoigner de son soutien, Adam avance doucement sa main vers la jeune femme et la pose sur son genou - mais pas trop haut non plus, pour pas que son geste soit mal interprété - avant d'essayer de capter son regard.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Mar 29 Oct - 14:16


Adam & Ashlyn
"Lights will guide you home"
J’avais froid. J’avais envie de me recroqueviller dans mon lit et pleurer toutes les larmes de mon corps. Voilà ce que la révélation que je venais de faire à Adam provoqua chez moi. C’était la première fois de la journée que je disais exactement ce qui n’allait pas, et je le regrettais déjà parce que depuis des heures, je tentais de ne pas craquer, de ne pas paraître faible, de rester ce personnage monotone et presque sans vie que j’étais devenu, parce qu’au moins, en étant la plus inactive possible, je n’avais pas besoin de percuter quoi que ce soit qui pourrait me faire craquer. Par contre, aujourd’hui, je n’en pouvais plus. À cet instant précis, j’utilisais les derniers efforts qui me restaient pour ne pas pleurer, sauf qu’au moment où Adam ajouta : « Que s’est-il passé ? », ces derniers efforts me quittèrent. Je fermai les yeux, et les larmes commencèrent à couler sur mes joues, silencieusement, sans que je ne sache les contrôler.

Je gardai les yeux fermés quelques instants, jusqu’à ce que soudainement, un nouveau contact me fasse sursauter. Toujours la tête baissée, je vis soudainement la main d’Adam posée sur mon genou. Ce geste n’avait absolument rien d’offensant, en fait, c’était même gentil, et j’aurais certainement voulu être moins triste pour le remercier, le prendre en considération. Toutefois, sachant qu’il était là, qu’il semblait porter attention à ce que je ressentais, je commençai à me demander si, pour une fois, je ne pourrais pas m’ouvrir, finalement parler de ce que je gardais au fond de moi depuis un an maintenant. C’était difficile, difficile à décider, à faire surtout. Je relevai le regard, regardant Adam avec des yeux baignés de larmes, un air décomposé, comme si j’étais sur le point de vouloir hurler de douleur, afin de laisser échapper justement cette douleur que l’absence de Cameron provoquait chez moi. Je le regardai ainsi, sans rien dire, pendant quelques secondes. Finalement, j’ouvris la bouche pour parler, mais un sifflement de tristesse s’en échappa. Je refermai mes lèvres ensemble, et je me raclai furtivement la gorge avant de finalement dire, la voix brisée : « Il… Il était militaire de carrière… » Je marquai une pause, ayant soudainement cette image de Cameron, dans son uniforme, si beau, si imposant, si fier. En regardant Adam, c’était pire, ils étaient si similaires… Puis, je me repris, et je dis finalement : « Ça fait environ 2 semaines qu’il était parti. J’ai reçu un appel au milieu de la nuit comme quoi il avait été impliqué dans une attaque et qu’il… » Je rebaissai la tête, cachant mon visage entre mes mains, éclatant alors en sanglots amers, entre lesquels je terminai en pleurant : « Ils ne l’ont jamais retrouvé en entier… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Jeu 31 Oct - 16:29





LIGHTS WILL GUIDE YOU HOME.

... and I will try to fix you.



         Ce type avait l'air d'être un type bien. Assez pour qu'Ashlyn en tombe amoureuse. Et comme Ashlyn était une bonne personne, le gus aussi. Assez pour s'engager dans l'armée... Et ne pas en revenir. Ce doit être étrange. De vivre ça. De son point de vue, Adam n'est pas assez ouvert pour s'en rendre compte. Il a la vague expérience des journaux télévisés, des cérémonies d'hommage aux disparus, des familles en deuils. Mais l'image d'Ash' en veuve éplorée n'arrive pas à s'inscrire dans son esprit. Peut-être était-ce à cause de son jeune âge. Mais au jour d'aujourd'hui, un an plus tard, elle tenait ce rôle devant ses yeux. Et cela lui faisait... Bizarre. Non, vraiment, il n'y a pas d'autre mot.
         Oh et puis... Fuck. Elle s'est mise à pleurer. Il n'allait pas la regarder sans rien faire, quand même. C'était un peu - beaucoup ? - de sa faute. Mais d'un côté, cela pourrait très certainement soulager d'un poids la conscience de la jeune femme. Après tout, les psychologues ne disent pas que parler c'est bien ? Enfin, ils disent ça, mais ils prennent assez cher de l'heure aussi... Adam laisse Ashlyn achever sa phrase, chose qui ne lui ai pas aisée en vue de ses larmes. Il tache de retenir la grimace qui lui vient à l'idée du corps d'un homme disloqué, fumant et sanglant. Avec peine. Mais puisque son visage est caché derrière ses mains, elle ne peut heureusement pas le voir. Après une grande inspiration, il se relève, repousse sans la regarder sa chaise du pied et fait le pas qui le sépare de celle de la jeune femme. Alors il s'empare de ses mains les écarte de son visage. Elle relève la tête. Il tente un sourire. Il l'incite à se relever. Il guide ses mains autour de ses flans avant de passer ses bras autour de sa taille et de la serrer fermement dans ses bras. Le fait pratique est qu'il la dépasse d'une bonne tête. Il pose son menton sur le sommet de son crâne et se met à doucement lui caresser le dos pendant qu'elle continue sa crise de larmes. Il essaie même des paroles réconfortantes.
        « C'est un héros, Ashlyn... » Il s'applique à utiliser le présent, pour ne pas la froisser. Mais il rajoute. « Mais maintenant il faut que tu commences à passer à autre chose, tu ne crois pas ? »

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn Sam 2 Nov - 18:52


Adam & Ashlyn
"Lights will guide you home"
Dans un premier temps, je ne vis pas tout de suite Adam se lever, puisque j’étais trop occupée à pleurer le visage entre les mains. J’étais misérable, je n’avais pas su tenir le coup, éviter justement ce genre de moment de faiblesse, me limiter à une seule et unique fois, à savoir quand, justement, un an auparavant, j’avais eu cet appel horrible et froid comme quoi Cameron était décédé. À partir de ce moment, je m’étais promis de ne pas craquer ainsi, afin de ne plus ressentir cette douleur horrible, cette perte, ce manque qui me torturait les entrailles depuis ce temps, et je n’y étais pas arrivée. J’étais faible non seulement de ne pas tenir le cap, mais aussi de m’effondrer ainsi, devant probablement la dernière personne qui devrait savoir pourquoi j’agissais ainsi.

Déjà, à la base, je me sentais mal de ce que j’avais fait en ce qui concernant Adam, maintenant, ce fut pire que jamais. Je sursautai lorsque j’entendis le bruit d’une chaise qu’on repousse plus loin, et je me forçai à regarder, pour finalement voir Adam debout, qui me demandait de me relever, indirectement. N’ayant pas la force de faire l’enfant gâté qui dit non et qui reste recroquevillée sur son siège qui devenait encore plus difficile à supporter, je me levai, et j’eus soudainement envie de détaler en courant comme un lapin et aller pleurer dans ma chambre – ce qui n’était pas plus mature, à vrai dire – sauf que cela me fut impossible, parce que sitôt que je fus debout, je sentis les bras d’Adam me cercler la taille, et sans crier gare, j’étais maintenant contre lui. Ce contact eut l’effet d’une décharge électrique qui parcourut mon corps en entier.

Il fallait dire que c’était la première fois que quelqu’un me prenait dans ses bras ainsi, et triste comme j’étais, je ne sus résister, ne serait-ce que pour quelques secondes. De ce fait, je continuai à pleurer, encore et toujours, comme si je ne pourrais probablement jamais m’arrêter. En fait, je ne voyais même pas le bout de mes larmes et de mes sanglots, et ce fut pire lorsqu’Adam, même s’il tentait de me consoler, me dit que Cameron était un héros. Oui, il l’était, il était mon héros, mais moi, jamais je n’avais su lui rendre la pareille, et je ne pourrai jamais le faire, lui offrir une vie tranquille après son service militaire. Sans lui, j’étais ridicule, et le mot n’était probablement pas assez fort. Même si je le savais déjà, je le réalisai encore plus lorsque le jeune homme me suggéra par la suite que je passe à autre chose. Le bon côté de son propos, c’est que cela eut pour effet de me faire sangloter, soudainement. J’en ignorai même les larmes qui continuaient de couler sur mes joues tandis que je me décalais d’un pas, histoire de me détacher de son étreinte. Je n’osais même plus le regarder, fixant seulement le bout de mes pieds, tandis que je me frottais brusquement le nez avec mes doigts en marmonnant : « J’peux pas… » Et soudainement, lorsque la raison se dessina dans mon esprit, je soupirai. La raison pour laquelle je n’avançais pas, je l’avais devant moi, et jamais je n’avais été totalement honnête avec cette raison, avec Adam, en l’occurrence. J’avais honte, c’était certain, mais dans cette situation, avec ces révélations, je savais que je ne pourrais plus garder ça pour moi-même plus longtemps. En priant le ciel pour qu’Adam se montre ne serait-ce qu’un peu compréhensif, même si c’était là une idée insensée, j’ajoutai, en repoussant mes cheveux vers l’arrière : « Tu… Tu lui ressembles trop… Je le vois à chaque fois que je te regarde… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lights will guide you home ft. ashlyn

Revenir en haut Aller en bas

Lights will guide you home ft. ashlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Défouloir & partenariat :: Les longues lettres échangées-