AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

I'm endlessly caving in and turning inside out • Daenerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

MessageSujet: I'm endlessly caving in and turning inside out • Daenerys Ven 11 Oct - 11:10



Ce matin, c’est le contact des draps froid qui réveille Adriel d’un sommeil sans rêve, reposant, et pourtant désagréable. Peut-être qu’au fond de lui, le jeune homme savait que cette journée n’allait pas être la plus belle de sa vie. Comment le pourrait-elle d’ailleurs ? Depuis plusieurs jours, il n’a plus de maître, et attend avec la plus grande des peurs de recevoir une convocation chez Human For Sale afin d’être corrigé. Après tout, ils ne peuvent pas se permettre de garder un élément aussi perturbateur. Julianne, son ancienne maîtresse, avait fait un tel scandale qu’il était impossible pour eux de ne pas agir. Adriel bouge dans son lit, s’étirant légèrement pour pouvoir se lever sans aucune gêne, et pour commencer la journée du bon pied. Soit disant. Il se redresse, et passe les mains sur son visage avant de se lever, et d’aller jusqu’à la salle de bain, entrant directement sous l’eau froide.

Rien de mieux pour remettre les idées en place, selon lui. ADRIEL ! LE PETIT DEJEUNER ET PRET ! Il grogne sous l’eau, ne prenant pas la peine de répondre. Depuis qu’il s’est fait viré, le jeune homme est retourné chez sa mère, sachant très bien qu’un appartement ne lui servirait à rien s’il devait finir chez un dompteur. Alors chaque matin, il devait subir le regard déçu de sa mère. Pour elle, si son fils a été renvoyé chez l’employeur, c’est qu’il n’était pas assez bon. Ce n’était pas l’image qu’elle avait de son fils en tout cas. Alors c’est d’un pas lent et les pieds trainant au sol qu’Adriel file prendre son petit déjeuner en compagnie de ses frères et sœurs. Regarde Adriel, tu as du courrier. Il grogne, et se saisit de la lettre. Il sait que ça va annoncer une mauvaise nouvelle, vu le tampon de Human For Sale.

Sa mère semble soulagée qu’enfin son fils reçoive une éducation, alors qu’Ady a plutôt envie de vomir. D’ailleurs, la lettre lui a coupé l’appétit, et il monte dans sa chambre pour la lire en paix. Ses doigts tremblent en l’ouvrant, et se coupe même légèrement le doigt sur le papier tranchant. Il lit en silence. Adriel a été acheté, et doit rencontrer son acheteur en fin de matinée. Un coup d’œil sur son portable pour qu’il se rende compte que le rendez-vous est dans une petite heure. Sachant bien qu’il n’a pas le choix, et ne voulant pas vraiment que les employés de Human For Sale viennent le chercher de force chez lui et devant toute sa famille, Adriel s’y rend sans faire d’histoire, embrassant pour la dernière fois sa famille. Après tout, il ne sait pas quand il pourra les revoir à nouveau.

Et le voilà en marche pour son rendez-vous, arrivant dans l’une des salles de rencontres, bien qu’en retard. Vous êtes en retard. Adriel lève les yeux au ciel, et s’assoit sur le siège libre, en face de ses nouveaux propriétaires. Super, un couple de vieux… Adriel croise les bras, et attend qu’ils signent le papier officiel avant de partir dans leur voiture. Avec chauffeur. Et bah, ils ne se font pas chier, pensa-t-il. Une fois arrivé dans leur maison -bien que ça soit dix fois plus grand que toutes celles dans lequel il ne soit jamais entré-, ils ne prirent même pas la peine de lui faire visiter la demeure, ni de lui donner une chambre, ou un quelconque endroit pour dormir. Ce qui l’intrigua rapidement. Excusez-moi mais… Je vais dormir où ? Le vieux se marre, et la vieille semble choquée.

Vous ne dormirez pas ici. Il hausse un sourcil, la regardant étrangement. … Je ne comprends pas. Adriel n’aurait même pas le droit de dormir ? Non, impossible pour lui. Ça ne m’étonne pas. Elle soupire, et daigne enfin le regarder. Nous ne vous avons pas acheté pour nous, que croyez-vous ? Vous n’êtes pas assez… compétent. Mouais, facile « gentille » de dire qu’Adriel ne sert pas à grand-chose. Il serre les poings pour ne pas avoir à frapper, ou même s’emporter alors qu’il n’est dans sa nouvelle famille que depuis quelques minutes. A vrai dire, vous êtes un cadeau. De notre part, pour notre fils. Elle prend un cadre photo et le lui montre rapidement. Voilà Andréa, votre nouveau maître. Nous t’offrirons à lui ce soir. Un petit sourire constipé se forme sur ses vieilles lèvres.

Il ne nous a jamais présenté de petites amies, et nous commençons à nous dire que… qu’il est comme vous. Maintenant, c’est un sourire dégouté. Peut-être qu’elle n’est pas à l’aise avec la sexualité de son fils. En tout cas, nous voulons qu’il soit heureux, alors si vous pouvez lui être utile physiquement parlant. C’est bien la seule chose qui nous ait fait nous arrêter sur vous. Les jointures de ses mains commencent à être blanches. En gros, ils ont achetés Adriel pour son cul et ça, c’est pire que tout. Il avait commencé à se faire à l’idée qu’on l’achèterait pour faire le ménage, et non pour le sauver et là… Il devenait simplement une pute. Ne demandant même pas son reste, il fila par la porte, courant dans les rues jusqu’à apercevoir un endroit qu’il connaissait bien pour y être allé souvent. Un parc où personne ne l’a jamais dérangé, car chacun y vient pour oublier.

Il envoya rapidement un sms à une fille à qui il signale ses fugues à chaque fois. « Hey Dae ! J’ai été acheté il y a une heure. Je suis au parc, t’es loin ? » Elle le connaissait assez pour comprendre qu’il avait besoin d’une présence réconfortante à ses côtés, ou du moins quelqu’un qu’il n’avait pas envie de frapper.
Revenir en haut Aller en bas

I'm endlessly caving in and turning inside out • Daenerys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Défouloir & partenariat :: Les longues lettres échangées-