AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

APRIL ∇ imagine all the people living for today

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

MessageSujet: APRIL ∇ imagine all the people living for today Sam 26 Oct - 17:00



imagine all the people living for today
« Tu vas te faire démonter s’il apprend que tu t’es barré. » Un sourire s’étendit sur mes lèvres. Comme si j’en avais quelque chose à faire. « Premièrement, il n’en saura rien. Deuxièmement, je m’en fous totalement. Si tu crois que j’ai peur de lui. » Lui, c’est April. Mon maître. Du moins, mon supposé tortionnaire comme j’aimais à l’appeler. Si les choses avaient changé depuis ma dernière fugue, je ne lui rendais pas pour autant la vie plus facile et je continuais à n’en faire qu’à ma tête. Je n’aimais pas l’idée de lui appartenir quand je savais qu’il ne m’appartenait pas. Ma jalousie et ma possessivité à son égard me faisaient presque regretter toute notre histoire. J’avais l’impression de ne plus rien contrôler, d’être totalement à sa merci, et c’était sans doute pour cette raison que je le faisais tant enrager. Personne n’avait jamais réussi à me soumettre, de toute façon. Du moins, personne avant mon ancien maître. Je lui obéissais. Mais j’avais bien vite remarqué qu’en étant si soumis, je n’avais plus aucune défense, que j’étais devenu fragile et qu’il pouvait faire tout ce qu’il souhaitait de moi. Alors il avait commencé à me frapper. Sauf que ça n’avait pas duré longtemps, j’avais fini par me rebeller et par me promettre de ne plus jamais me laisser totalement faire. Parfois j’étais sympa et je lui laissai un peu de répit, j’obéissais sans broncher. Mais d’autres fois, comme cette nuit, j’avais juste besoin de m’aérer la tête en fumant hors de cette baraque. Un claquement de doigts me fit sortir de mes pensées et de tous ces souvenirs plus ou moins douloureux. « Oh, Olly. Tu rêves ou quoi ? » « Hein ? Quoi ? » « Ca fait trois fois que j’te demande si t’as pas une clope. » Je hochai la tête et lui en tendis une, mon briquet avec. Me posant sur le muret froid non loin de nous, je soupirai et expirai par la même occasion la fumée de ma cigarette. Songeur, je me demandais si ma fuite nocturne était réellement passée inaperçue ou si, quand je rentrerais, April m’attendrait bien sagement limite le fusil à la main. Oh, je n’étais pas assez con pour me barrer trop longtemps, j’avais bien vu que j’avais du mal à me passer de lui. Mais j’imaginais qu’il devait avoir peur qu’un jour je ne le fasse, puisque j’avais réussi à me barrer des mois sans rien dire.

« J’y vais. A plus tard. » fis-je tout simplement avant de descendre du muret et de regagner le chemin de notre nouvel appartement. Je ne connaissais pas bien les lieux, nous avions déménagé il y avait peu de temps, mais j’avais fait suffisamment de repérage pour ne pas me perdre, et bien heureusement. J’écrasai ma clope contre la porte de l’appart et la poussai doucement en espérant ne pas croiser April, même si au fond, j’avais un doute. De toute façon.. peu m’importait non ? Même si je devais avouer que m’engueuler encore avec lui ne me tentait pas tellement.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas

APRIL ∇ imagine all the people living for today

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Défouloir & partenariat :: Les longues lettres échangées-