AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

[Cain] Survivor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

MessageSujet: [Cain] Survivor Ven 15 Nov - 18:49

I'm a survivor
I'm not gon give up
I'm not gon stop
Ismahan & Cain
Ismahan jeta un regard autour d’elle, s’arrêtant un instant sur le bout de tapisserie arraché près de son lit. Elle l’avait tellement fixé en cherchant à y trouver quelque chose. Du réconfort. Le sommeil. L’oubli. Un quelconque signe d’un putain de dieu qui l’aurait oublié. Elle y avait cherché un destin pour n’y trouver que le reflet de ses choix. Ceux qu’elle avait fait sans hésiter et qu’elle referait. Son père était sain et sauf. Il allait bien. Et si elle ne s’était pas vendue, si elle n’avait pas vécu ces trois ans d’enfer, tout serait sans doute différent. Alors si elle devait revenir en arrière, elle ne changerait rien. Elle supporterait cet homme. Endurerait cette vie. Elle laisserait son esprit s’échapper de son corps pour contempler de loin ses blessures sans en ressentir la douleur. Mais aujourd’hui, elle s’en allait. Elle regardait pour la dernière fois ce qu’elle avait de plus proche d’une chambre dans cette immense maison pleine de courant d’air. Elle le laissait. Où le fuyait. Elle voulait partir la tête haute, créature sauvage jamais domestiquée. Mais elle n’était pas sûre d’en avoir la force. Il l’avait terrorisé. Et si aujourd’hui elle se battait, elle se serait menti à elle-même si elle avait pensé qu’il ne lui faisait plus peur du tout…

Elle attrapa la photo de sa famille sur la table de nuit et la glissa avec ses autres affaires dans son sac. Elle ne possédait pas grand-chose. Sa vie même n’était plus à elle. Mais ce qu’elle avait, ces quelques vêtements, ces quelques livres et cette photo, elle y tenait plus que tout au monde. Ils étaient son histoire. Celle qu’elle s’efforçait jour après jour de ne pas oublier, de ne pas abandonner. Ils étaient un rappel de cette louve dans son dos et dans ses veines. Ils lui hurlaient de ne pas abandonner. De se battre. Elle était un animal libre. Un enfant de la lune. Et un jour, elle courrait à nouveau sous celle-ci. Elle serait seule juge d’elle-même, seule juge de son cœur et de ses actions. Mais elle n’y était pas encore. Elle ferma la porte derrière elle sans un regret. Elle ne savait pas où elle allait. Peut-être quittait-elle un enfer pour un autre. Mais elle ne pouvait imaginer pire que cet homme. Il l’avait déshumanisée jusqu’au plus profond de son cœur avant que l’animal en elle se réveille. Avant que la brutalité réponde à la violence. Parce qu’elle avait été faible. Mais cela ne se reproduirait plus jamais. Elle serait forte. Peu importe le lieu, la date où l’homme. On n’enchaine pas une louve. On ne la domestique pas. Un dompteur. Voilà à quel genre d’homme il la confiait. Chez qui ils l’envoyaient pour régler son « problème. » depuis quand la soif de liberté était-elle devenue un problème ? Elle eut un sourire presque méchant en posant son pied sur la première marche de l’escalier. Un sourire qui ne lui ressemblait définitivement pas. Essaye. Essaye de jouer avec moi. Tend moi un sucre, montre-moi le bâton. Je n’ai plus mal, je n’ai plus peur. Tu ne peux rien contre moi. Jamais. Je suis déjà brisée au fond de mon âme, tu ne m’entraîneras pas plus loin. Je renaîtrai à la prochaine lune et je construirai ma force sur les ruines de ton esprit. De ta réputation. Peu m’importe ton histoire, je ne serai plus la gentille Ismahan. Plus celle qui cherche à comprendre. Je serai forte. Je serai sauvage et je lacérerai ton corps de mes griffes, de ces griffes que j’ai taillées avec les couteaux qui m’ont poignardé…

Il était là, au bas de l’escalier. Il. Un homme sans âme de mérite pas d’avoir un nom. Alors elle ne prononçait jamais le sien, ne le pensait même jamais. Elle l’avait effacé d’elle à tout jamais. Il posa son regard sur elle et elle frissonna. Il la dégoutait. Mais elle ne laissa pas son visage la trahir. Lorsqu’elle posa son pied sur le carrelage de l’entré, elle releva brusquement son regard. Elle planta ses yeux dans les siens. Elle les remplit de haine. De force. De cette force sauvage qu’elle cachait si bien en son cœur. Elle aurait voulu le voir se recroqueviller dans un coin de la pièce. Une part d’elle aurait même voulu le voir baigner dans son sang. A la place elle vit un sourire abject étirer ses lèvres. Elle avait envie de vomir. Elle posa sa main sur la poigné de porte. Elle quittait cet endroit. Pour toujours. La suite n’avait pas d’importance. Elle ne voulait même pas y penser. Elle lui jeta un dernier regard. Et là, elle ne put pas s’en empêcher. Le geste lui échappa. Un bon gros doigt d’honneur. Elle n’était pas adepte de ce genre de geste. Sa mère lui avait toujours dit de ne pas le faire. Mais au diable sa mère. C’était son premier pas vers la liberté. Vers l’estime d’elle-même. Elle se foutait bien du suivant tant que celui-ci était franchi.

« et t’sais quoi ? va crever connard… »

Sa voix était acerbe, brulante. Elle n’attendait aucune réponse et elle ne laissa pas le temps à sa main de s’abattre sur elle. Elle passa la porte et la claqua derrière elle. Il n’avait plus aucun droit sur elle. C’était finit. Elle n’était pas libre, loin de là. Elle passait sous le contrôle d’un autre, dont elle voyait la voiture se profiler au bout de l’allée, mais il ne serait jamais pire. Jamais aussi fort. Parce qu’elle ne serait jamais aussi faible…

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

[Cain] Survivor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Défouloir & partenariat :: Les longues lettres échangées-