AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ !

Partagez|

⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Eden L.-R. Bird
avatar
Membre
POSTS : 11
AVATAR : matt smith.
CRÉDIT : moi.
ÂGE : vingt cinq ans.
ACTIVITÉS : je ne sais pas. a toi de me le dire?
ADRESSE : à mon prochain propriétaire.
MessageSujet: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Sam 19 Avr - 21:21


Eden Lysander-Rose Bird

âge vingt cinq ans date de naissance 09/08 lieu de naissance vers londres études et/ou profession écrivain autrefois, esclave à présent situation financière ruiné situation amoureuse célibataire aujourd'hui orientation sexuelle bi' enfants aucun groupe docile célébrité matt smith tatouage(s) non piercing(s) non tabac oui, un peu alcool oui, un peu drogue(s) oui, un peu sexe oui, *ahem*, j'ai toujours été... fleur bleue

caractère protecteur + courageux + intelligent + déterminé + attachant + sensible + vif + extraverti + franche + amusant + curieux + soumis + gamin + fleur bleue + extravaguant + sombre + têtu + confiant + taquin + naïf.


so protective...Je suis loin d'être une méchante personne, au contraire. Je suis une bonne patte, pardonnant même facilement les mauvaises crasses contre ma personne, et je serais d'autant plus gentil avec mes plus proches amis, prêt à les protéger s'il le faut même si je n'ai pas les meilleurs connaissances pour les techniques de combat et que mon physique ne me permettrait sûrement pas de vaincre un homme avec une carrure assez imposante, je n'hésiterais par à protéger et à venir en aide à une personne en grand danger, outre si l'on ne peut rien changer à la situation présente et que m'on suicide ne vaudra même pas le coup !

so courageous...Qui dit protecteur dit forcément que je peux également me montrer courageux dans certaines situations, n'hésitant donc pas à prendre quelques risques, que ce soit d'ailleurs pour sauver une personne ou tenter quelque chose d'interdit, même s'il n'est pas question de mettre sa propre vie en danger. Tester une autre personne en risquant de perdre son amitié en retour est aussi un risque...! Je considère ou je tente d'imaginer ma vie comme une successions de péripétie. Mais on a bien vu que cela n'a servit qu'à me conduire à ma perte.

so clever...On dirait de moi que je dois être pas si intelligent que ça pour accepter que l'on vende ainsi comme un quelconque produit sur le marché... D'accord. J'admets que j'ai fais des erreurs, mais je suis quelqu'un qui néanmoins jusqu'à ce jour, fais malgré tout en sorte de réfléchir avant d'agir. Et puis, j'étais un peu sous l'emprise de l'alcool il faut dire... Mais ne croyez tout de même pas que je sois un homme aussi dénué de sens !

so determined...Jusqu'alors, j'ai toujours fait en sorte d'attendre encore en espérant que les choses changent. Écrire un autre livre en pensant que cette fois-ci, cet œuvre allait avoir du succès. Changer de comportement et me parfaire toujours plus en songeant que peut être, ma femme finirait par me voir, m'aimer plutôt que de me trouver ennuyant contrairement aux autres hommes qu'elle voyait discrètement... Si ça ce n'est pas de la détermination alors qu'est ce que c'est ! Mieux encore ; j'ai préféré vivre dans l'esclavage plutôt que d'abandonner à exister.

so appealing...Beaucoup de personnes le disent. Qui ne peut résister à une bouille pareil et un caractère en or ? Si doux et si gentil. On se demande comment des personnes arrivent-ils encore à me faire du mal. On dit d'ailleurs que j'ai l'apparence d'un enfant s'apprêtant à préparer un mauvais coup lorsque mes yeux pétillent de malice tandis qu'un large sourire en coin s'affiche au bord de mes lèvres. Bien sûr, ce n'est pas forcément le cas de tout le monde... Tout le monde n'aime pas les enfants après tout...

so sensitive...Il ne faut pas le nier, même si je ne suis pas un des meilleurs écrivains, je reste un artiste. Et il est bien connu que chaque artistes restent bien souvent des personnes plutôt timides mais aussi très sensible, laissant leur cœur parler pour eux dans leurs œuvres sublimes. Je fais partis de ces gens-là. Moi aussi je laisse ma plume faire le travail de ce que je ne peux exprimer à haute voix. Cela peut alors bien évidement bien vu comme un compliment si seulement on n'était pas excessif dans nos émotions et je sais que je peux pleurer longtemps sans jamais réussir à me cacher lorsque je suis triste. Mais c'est aussi mon expressivité qui fait que je peux être attachant...

so vivid...Jamais assis sur un canapé en train de manger des cochonneries devant la télé, je suis quelqu'un qui bouge beaucoup, même sur place, je suis quelqu'un d'assez vivant en dehors de mes moments de mélancolie. Ce qui saura sans doute plaire à mon prochain propriétaire s'il veut que je m'occupe de nombreuses tâches qui sauront m'occuper. Néanmoins, il ne faudrait pas m'exténuer non plus... Comme tous, j'ai besoin de mes heures de repos.

so extrovert...Si gentils, je fais pratiquement confiance à tout le monde. J'aime me faire de nouveaux amis, rencontrer des inconnus et discuter avec. Et croyez-moi, je suis une vraie pipelette ! Dès que je commence, je n'arrête plus. Avec moi, vous vous ennuierez jamais ! J'aurais toujours un sujet dont je pourrais aisément débattre avec vous. De la simple question sur la météo jusqu'aux rumeurs les plus croustillantes du coin dont j'ai pu être au courant.

so frank...Jouer la comédie et l'hypocrisie c'est un fait, mais moi, ce n'est pas le cas. Je n'aime pas mentir, d'ailleurs j'ai beaucoup de mal à le faire et en plus, je préfère carrément dire ce que j'ai sur le cœur à moins qu'ignorer quelque chose peut aider quelqu'un. Après tout, pourquoi tourner autour du pot ? Ça ne sert à rien et c'est une perte de temps. Bien sûr, cela à le don d'en vexer quelques uns, ce qui me met mal à l'aise ensuite, mais j'ai du mal à faire autrement...

so funny...J'aime me mettre en avant en amusant la galerie. C'est toujours un bon moyen pour se faire remarquer et avoir une discussion plutôt attrayante que de se plaindre et discuter de sujet un peu trop sombre ou triste qui casse de suite l'ambiance dans un groupe. Faire des blagues c'est mon truc. Surtout si c'est purement de la gaminerie... Il m'arrive en effet de me divertir en cherchant les autres.

so curious...Tu es vraiment tombé sur la mauvaise personne si tu penses vraiment que je ne chercherais pas à te connaître jusqu'au bout. J'aime me préoccuper de ce qui ne me regarde vraiment pas, juste comme ça. J'aime de toute façon apprendre en général, c'est pour cela que je fus, lors de mon enfance, l'un des seuls élèves à m'intéresser à l'école... Mais apprendre des choses sur une personne est bien plus intéressant encore !

so submissive...Face à une autorité trop présente, je chercherais d'abord à me révolter. Je ne cherche simplement à faire ce que l'on me dit tant que je ne reçois pas des coups juste par plaisir. Mais si je vois que cela ne change rien, je préférerais encore courber l'échine par crainte plutôt que d'affronter l'ennemi... Ou bien fuir si l'occasion se présente ! Mais sinon, je resterais plutôt en retrait. Préférant encore oublier les mauvaises conditions que de chercher à me rebeller, même si je suis courageux, je tiens bien plus à ma vie qu'à mon honneur.

so kiddy...Beaucoup me comparent à un gosse, parfois si attachant mais d'autre moments, il se peut que je fasse quelques caprices pour trois fois rien. Rien de bien méchant néanmoins, cela reste plus ou moins gentillet suivant la situation. Et puis, vous serez prêt à pardonner, non ? Même pour un simple pot cassé ?

so mushy...Je suis le genre de personne qui croit encore aux contes de fées et à la future princesse parfaite - ou au prince charmant. -. Bien avant ma dernière petite amie, j'ai eus de nombreuses relations amoureuses sans que cela ne dure bien longtemps. Je suis pourtant loin d'être un coureur de jupon ! Je reste toujours fidèle. Seulement, je tombe facilement amoureux...

so extravagant...Oh oui, certaines personnes ont du mal à me suivre des fois. Sans doute par mon look par moment décalé ou pour mon comportement qui a tendance à souvent changer ? Il est vrai que sans doute suis-je la seule personne à me comprendre réellement... Ne vous inquiétez pas pour ça...!

so dark...Avec tout ces moments fâcheux qui se sont déroulés au cours de ces dernières années, malchanceux comme je suis, il m'arrive à être d'humeur mélancolique. Derrière ce masque joyeux, je peux l'être également, jusqu'à ce que je craque et que j'éclate en sanglot. J'arrive par moment à cacher cette douloureuse facette, mais pas tout le temps.

so stubborn...Vous l'aurez bien compris, quand je veux quelque chose, je le veux absolument et je suis prêt à faire n'importe quoi pour l'obtenir, quitte à me comporter comme un gamin, comme je sais très bien le faire ! Il se peut qu'au bout d'un moment, je finis par craquer, surtout si vous êtes encore plus une tête de mule comparé à moi..., mais dans le cas contraire, il faudra trouver une autre idée pour pouvoir me faire oublier ce que je désire le plus au monde, maintenant.

so confident...Lorsque j'ai une idée en tête, je n'hésite pas. Surtout lorsque je n'ai rien à y perdre. D'ailleurs, cette qualité peut être aussi un gros défaut. Car j'aurais tendance à m'écouter avant les autres en plus si je suis bien trop confiant, je peux également rentrer dans le mur et regretter ensuite de ne pas avoir réfléchit avant d'agir...

so teasing...Oui je l'avoue. Je ne manque jamais une occasion pour humilier quelqu'un rien que pour m'amuser. Oh vous savez, il y a pire et puis, je suis si insouciant. Je ne me rends pas compte que je peux ainsi faire du mal aux gens comme ça. Je songe qu'il y a toujours pire que se moquer de quelqu'un et s'en divertir...

so naive...Nous sommes d'accord. Il faut être au moins un peu naïf pour ainsi accepter la proposition de la part d'un inconnu en croyant que cette solution permettrait de régler tout nos problèmes ! On ne sait pas ce qu'il attend de nous, et maintenant je sais qu'il a profiter de ma situation pour m'entraver. Mais il est trop tard pour agir. Il faut que j'arrête de me dire que tout le monde est beau et gentil...


derrière l'écran

pseudo kattja//la p'tite mouette. âge dix huit ans. comment as-tu connu le forum top-site obsession 27. présence sur le forum 5/7j. scénario ou personnage inventé inventé. double compte nope.


Dernière édition par Eden L.-R. Bird le Mar 22 Avr - 19:39, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden L.-R. Bird
avatar
Membre
POSTS : 11
AVATAR : matt smith.
CRÉDIT : moi.
ÂGE : vingt cinq ans.
ACTIVITÉS : je ne sais pas. a toi de me le dire?
ADRESSE : à mon prochain propriétaire.
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Sam 19 Avr - 21:21


votre histoire


Tout semble tourner autour de moi. J'ai l'impression qu'un instant ou un autre, je vais sombrer ou tomber vers l'arrière, mais je me retiens difficilement en me laissant tomber de l'avant sur la table, coude dessus, comme m'apprêtant à dormir. Après tout, ce bar londonien est si calme. On pourrait facilement s'y laisser reposer et dormir. Mais j'ai une tout autre idée derrière la tête. Dormir oui, mais pour l'éternité. Et tout le monde sait bien que notre petit organisme ne supporte pas vraiment que l'on associe alcool et médicament, surtout si en plus de cela on ne respecte pas la bonne dose d'aspirine. C'est le crime parfait contre sa propre personne. Oublier ce qui se passe autour de soit tout en s'éteignant sans mal. Simplement... Mais l'acte n'est jamais aussi aisée à commettre. Il n'y a pas de retour en arrière. Et quand on réfléchit trop, même avec nos sens confus par la boisson, on finit par douter si ce que l'on fait est réellement bon ou mauvais. Après tout, il pourrait avoir un retour en arrière. Je pourrais... Peut être continuer à écrire des livres. Retrouver ma femme et lui dire que je l'aime. Fonder une famille, mon rêve. Mais il fallait que je me fasse une évidence. Bientôt, je n'aurais plus rien pour payer ma nourriture. Plus rien pour payer mes dettes qui ne cessent de s’accroître. Puis il y a mon logement aussi... Je crèverais de toute façon dans la rue si je ne meurs pas maintenant. Alors je me dis qu'au fond, qu'importe ce qui se passera ensuite... Je levais alors mon verre, prêt à boire cet élixir de la mort, les larmes aux creux des yeux, mais quelqu'un vient m'interrompre et s'assoit à mes côtés comme attiré par mes plaintes. Je dépose mon verre et je dévisage le nouvel arrivant. J'ai beaucoup de peine à reconnaître l'individu avec l'ivresse qui me saisit, mais aux premiers abords, il me semble sympathique. Il sourit et pose une douce main réconciliatrice sur mon épaule. je fronce les sourcils donnant tout les efforts du monde pour coller un nom sur son visage, bien que je ne reconnais rien de familier en lui, c'est seulement un inconnu, les cheveux grisâtres, une barbe vieille de deux semaines - au moins. -, des yeux bleus à la limite du livide, outre ses dents et ses ongles jaunis et les points cités plus haut, il semble avoir un hygiène impeccable. Mais ce n'est pas vraiment ce qui me préoccupe vraiment pour le moment. A vrai dire, je préférais aujourd'hui que tout le monde me laisse tranquille, mais il sait ce que je compte faire et toute bonne âme chaleureuse est toujours prête à venir en aide. D'ailleurs, je sens sa main qui me caresse mon épaule sur lequel il s'est permit de s'accrocher dès son arrivée. Peu à peu, cela me calme tout en me faisant revenir à la réalité ; j'ai faillis commettre l'irréparable... L'inconnu pose alors ses yeux bleuâtres sur mon verre, adoptant presque d'un parent venant de prendre son enfant sur le fait, vexé...

« - Tu sais, ça serait du gâchis d'en venir jusque là. Qu'importe ce que tu as vécu, tu verras que ça ira mieux ensuite... »

Je grogne en sachant bien évidemment que je pense tout l'inverse. Il a tord et jamais personne ne me dira ce que j'ai à faire ! D'un mouvement brusque du bras, je me retire de l'emprise qu'il avait sur moi. Il fait un mouvement de recul, étonné mais il ne fait aucune remarque dessus. Il aurait pu très bien partir en se disant que ce n'était pas la peine de converser avec un têtu, mais non, il insiste. Mon grognement se fit plus rauque, tel un animal sauvage qui compte bien surveiller son territoire. Mon comportement l'amuse ; il sourit. Je suis au bout de la lassitude, j'ai envie de le faire partir comme je rêve qu'il reste pour me consoler et aussi mais surtout que je n'ose brusquer un homme de son âge, sans doute si vieux et fragile. Peut être je me trompe, mais qu'importe...

« - J'ai tout perdu ! tout ! ...Bientôt je n'aurais plus rien, alors qu'est ce que ça changera si je crève aujourd'hui plutôt que demain !? »

Là encore, je le vois qu'il tente de se rapprocher pour me toucher et me consoler, mais il se retient, car il craint une attaque de ma part. Au final, un long silence se créa entre nous sans que l'un ne veut interrompre ce petit instant qui semble de nouveau me calmer alors que je ne cessais de rugir depuis tout à l'heure, attirant l'attention sur nous. L'homme en face de moi, finit par interrompre ce petit moment de paix en commandant un café pour chacun de nous deux. Je sirotais tranquillement le miens jusqu'à ce qu'il me demande ce qui s'était passé pour que j'en vienne jusque là. Et que, selon lui, au grand jamais une telle chose aussi triste puisse ainsi être commis par n'importe quel humain sur cette planète. Qu'au lieu de se tuer, on pouvait très bien trouver notre bonheur autre part...

Intrigué, je ne lui laissais malgré tout pas le temps de continuer, souhaitant déjà répondre à sa question avant de lui en poser une. Il voulait savoir comment j'aurais pu en arriver jusque là ? Sans doute par malchance, ennuis et tristesse. Jamais d'ailleurs je n'ai réellement connu un instant de joie... Lors de mon adolescence, jamais je n'eus une relation stable. A chaque fois, la fille disait avoir trouvé un meilleur mec que moi ! En même temps, à la maison, je n'avais pas mes parents pour m'encourager dans la voie que je m'étais donné ; celle de devenir écrivain. Ils disaient que cela n'avait rien de sérieux et que je devais choisir un autre métier si je voulais survivre un minimum - et le pire, c'est qu'ils avaient raison. -. Mais je n'en ai fais qu'à ma tête. J'ai continué dans cette voie. J'ai cru que peut être allais-je avoir autant de succès que les autres, mais non. J'eus toujours autant de mauvaises critiques malgré les efforts énormes que je faisais pour m'améliorer, et la concurrence ne cessait de m'écraser. Pas un instant j'eus le droit à une petite gloire, j'étais le pire des écrivains à notre époque. Le pire de tous...

Je cache mon visage entre mes mains tandis que mes coudes s'appuient sur la table, sanglotant de nouveau. Je suis prêt à exploser en larmes et à faire du boucan, mais la voix réconciliatrice de l'homme m'apaise à nouveau, comme si au final je m'étais habitué à sa présence prêt de moi...


« - Allons, il n'y a pas forcément eut que des mauvais moments dans votre vie, n'est ce pas ? Songez plutôt à vos meilleurs souvenirs... »
« - Oui, en effet... »

Je me souvins alors de cette femme. Ma femme. L'amour de ma vie avec laquelle je partageais une parcelle de mon existence... Cette fois-ci, j'eus bien cru que c'était la bonne personne. Que notre relation allait durer encore plus longtemps. Elle était si jolie, si pimpante, si parfaite. Je faisais en sorte de l'impressionner, de me parfaire pour l'impressionner et aussi de me ruiner pour des soirées chics entre nous deux. Cela freina la haine qu'avait mes parents à mon égard depuis la fois où j'eus annoncé que je voulais devenir écrivain. Pour eux aussi, ils pensaient qu'elle serait la compagne élémentaire. Celle qui saurait me protéger et me chérir en plus de me guider vers un chemin bien meilleur. Mais cette fois-ci, ils eurent tort. Après tout, personne ne peut être un si bon exemple et cette jeune femme, le démontra alors que je la retrouvais aux bras d'un homme. Même schéma ; j'étais trop ennuyant à son goût. J'étais prévisible disait-elle et qu'elle avait besoin d'un peu de piquant dans sa vie. Ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Mais je voulais encore la retenir un peu, avec moi et, trop gentil, je lui promis que je me rattraperais pour lui faire plaisir. Mais ce ne fus jamais assez pour elle. Aussi, un jour, sans que je ne m'en rende compte, elle plia bagage et quitta la maison. Sans piper mot. J'ai alors sombré. L'écriture était ma seule passion qui me poussa à tenir pendant quelques années durant, mais pas assez longtemps ; me voilà aujourd'hui, prêt à tirer un trait sur ma vie. Du moins, ce que je m’apprêtais à faire si l'autre n'était pas arrivé à temps... Il regarde alors mon verre avant de reposer ses prunelles dans les miennes, un air peiné.

« - Je suis si désolé par rapport à ce qui vous arrive... Mais je pense que j'ai une solution pour vous... En réalité, je n'en vois qu'une seule. »

Une solution ? Alors que ma vie était réduit à néant ? Je n'y croyais vraiment pas. J'étais une créature si malchanceuse que je peinais à croire que la chance ne puisse me sourire à nouveau. Surtout dans une telle situation où je ne pourrais même plus me payer bientôt les médicaments qui me serviront à m'éteindre d'ici peu. Je pouffe un léger rire démentiel avant de me retenir ensuite, craignant de passer pour un dégénéré alors qu'en réalité, mon esprit est toujours aussi embrumé par l'alcool. Mon petit jeu semble l'ennuyé. Il se replace donc sur sa chaise et reprend prêt à en découdre pour m'en persuadé...

« - En Australie, il y a un projet : Human for Sale... Sans doute vous en avez entendu parler, non ?... Un peu peut être ? »

Je fronce les sourcils, et je fais doucement un geste de recul vers l'arrière comme pour essayer de fuir ce drôle d'individu. En effet, il m'était arrivé d'avoir entendu des sujets à propos de ce système à travers les médias, et ce ne fut jamais de très bonnes nouvelles. Bien souvent, il était constamment question d'attaques de rebelles contre leur propre maître alors qu'ils avaient pourtant choisit d'être ainsi traité au départ... - bien que je soupçonne que pour la plupart, ils n'avaient pas vraiment choisis cette condition. -. Le fait qu'il puisse ainsi me faire croire que je puisse vouloir me joindre à cette organisation pour régler tout mes problèmes me rend perplexe... Sans doute veut-il simplement me capturer pour me revendre ensuite comme de la marchandise bien que l'esclavage soit interdit en Angleterre. Néanmoins, l'Homme insiste...

« - Je sais que sans doute, vous n'aimeriez point servir quelqu'un toute votre vie... Mais est ce que cela peut être aussi pire de ce que vous êtes en train de vivre en ce moment ? Là. Si seul... Et bientôt dans la rue comme un sale chien...!?! »

Je ressens de la colère et de l'impatience dans son ton, et pourtant, je me dis qu'il a sans doute raison. Je me pense peut être libre de faire ce que je veux aujourd'hui, alors qu'en fait, depuis toujours on ne cesse de tout m'arracher. Mon appartement miteux va être bientôt scellé aussi. Et je ne me retrouverais avec rien. Sinon, pourquoi aurais-je fais le choix de mettre fin à mon existence maintenant ? Mais ne vaut-il pas mieux périr que d'être asservis à quelqu'un jusqu'à la fin de nos jours ? Cela ne changera sûrement rien à ma mélancolie qui me ronge... Vraiment rien... Mais lorsque j'entends l'homme de nouveau, j'ai l'impression qu'en réalité, il a raison.. Que c'est la meilleure solution à saisir...

« - Non. bien sûr que non... Tout ce que vous attendez, c'est l'amour ou l'amitié. La reconnaissance dans toutes ces choses que vous faites. Le mérite d'un travail... Mais tout ça mon ami, vous l'aurez si vous devenez Humain... Alors, qu'en pensez-vous ? »

J'hésite longuement la tête basse, mais je tente de me consoler. Au fond, peut être que ces révoltes que l'on entend ne sont que très rares. Certaines personnes traiteraient assez mal leurs humains mais les autres ne peuvent pas être aussi méchant que cela. Après tout, c'est par gentillesse que la plupart des personnes deviennent des Humains. En retour, ils doivent bien mériter à un peu de respect ? Mais qui me dit que je tomberais forcément sur un propriétaire aimant ? Je n'aurais qu'à retrouver la boisson et les médicaments dans un coin de la maison et continuer ce que j'avais commencé sans doute. Oh et puis merde...! De toute façon, je ne perdais rien si j'acceptais. Je ne suis qu'une pauvre créature misérable et condamnée de toute façon...

« - J'a..J'accepte... »

Un large sourire effrayant apparaît sur son visage et il appelle deux hommes, auparavant assis derrière lui prêt d'une table à part. Ils sont costauds. Le genre d'homme aussi large qu'un frigo et dont on n'aimerait faire face, surtout dans l'état semi-ébriété dans lequel je me trouvais actuellement...

« - Allez les gars, embarquez-moi ça. Directos le camion. »

Ni une, ni deux, ils me saisirent violemment et me tirèrent avant de me jeter dans ce dit véhicule où de nombreuses personnes s'y trouvaient déjà, enchaînées comme des bêtes. On ne tarda pas non plus à me mettre le collier au cou, et me lier les poignets et les chevilles avec des chaînes. Je m'étais étrangement laissé faire sous le regard des autres personnes. Je ne savais comment réellement réagir dans une telle situation. Cela s'était passé tellement vite et si soudainement alors que je venais à peine d'accepter de telle condition. Mais jamais je n'eus cru un instant que l'on puisse ainsi m'enchaîner comme dans l'ancien temps... Servir des personnes, oui. Mais être traité comme des bêtes ? Alors que le véhicule démarrait en nous emportant tous, je gardais la tête basse. Stressé par l'avenir incertain qui s'offrait à moi. Peut être avais-je fais le mauvais choix finalement. Peut être que plus jamais on nous verra comme de véritables êtres humains. Je m'étais fais stupidement avoir... Et maintenant, j'étais condamné à une existence de servitude et de soumissions à quelqu'un dont j'ignorais encore l'identité. Qui voudra bien m'acheter ? Saura-t-il me satisfaire ? M'aimerait-il comme il se doit ? Ou alors me traitera-t-il comme un esclave ? La route semble encore longue et par moment, on s'arrête pour se ressourcer. Mais passer nos journée à l'intérieur du camion semble insoutenable. Certains ne se retiennent pas avant que l'on ne s'arrête pour une pause générale, une odeur de fauve insupportable flotte dans l'air, surtout lorsque l'on atteint l'Australie et que les journées sont chaudes. Nous sommes serrés comme des sardines, certains transpirent, d'autres manquent d'eau, certains meurent. Pendant tout le trajet nous vivons dans la peur de périr à notre tour et nous nous questionnons sur ce qui va se passer ensuite... Mais une chose est sûre, j'ai envie de quitter cet Enfer qui semble durer une éternité... J'ai envie d'être acheté , de retrouver un toit convenable...


Dernière édition par Eden L.-R. Bird le Mar 22 Avr - 19:37, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucius A. Lovatu
avatar
Membre
POSTS : 102
AVATAR : Ian Somerhalder
CRÉDIT : Dreamy (Avatar) & Wild Heart (Signature)
ÂGE : 29 ans.
ACTIVITÉS : Dompteur, PDG d'un casino, gérant d'un Night Club.
ADRESSE : Une résidence à l'abri des regards indisccrets...
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Lun 21 Avr - 11:47

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue !! Very Happy
OMG excellent choix d'avatar    
Je suis très curieuse de voir ce que ton personnage nous réserve    
Bon courage pour ta fichette !  love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden L.-R. Bird
avatar
Membre
POSTS : 11
AVATAR : matt smith.
CRÉDIT : moi.
ÂGE : vingt cinq ans.
ACTIVITÉS : je ne sais pas. a toi de me le dire?
ADRESSE : à mon prochain propriétaire.
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Mar 22 Avr - 20:39

    Merci Beaucoup !!   
    Je tente de finir ça au plus vite <3

    Edit ; Terminé ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. Lachlan Owens
avatar
Admin
POSTS : 688
AVATAR : ahren stringer
CRÉDIT : bad.blood
ÂGE : vingt-sept piges
ACTIVITÉS : de la musique quand t'es décidé, de la coke quand t'es déchiré
ADRESSE : dans ton studio pourri, que tu ne parviens même pas à payer
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Jeu 24 Avr - 16:26

BIENVENUE !


Bon, du coup, je suis un peu à la bourre mais ... BIENVENUE. o/

Eden L.-R. Bird a écrit:
Mais tout ça mon ami, vous l'aurez si vous devenez Humain...
(Je ne saurais pas te l'expliquer vraiment, mais ... J'aime cette phrase. Et le possible jeu de mots qui s'en dégage.)

Sinon, je pense que tout est bon. Ta plume est plutôt agréable, d'ailleurs ! mimi Je te valide donc !


Bienvenue à Melbourne ! Si tu as la moindre question ou le moindre problème n'hésite pas à contacter le staff. En attendant, je ne peux que te conseiller de faire ta fiche de liens ici car ça reste le meilleur moyen pour se faire des liens sur les forums rpg. Par la suite, tu devrais faire un tour par ici. C'est là que tu trouveras tous les Humains qui sont à vendre si tu souhaites en achetez un. Si tu ne trouves pas chaussure à ton pied il y a bien évidemment toujours les scénarios ici et si tu n’es pas très motivé pour l'instant nous te souhaitons la bienvenue sur le flood Smile Bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden L.-R. Bird
avatar
Membre
POSTS : 11
AVATAR : matt smith.
CRÉDIT : moi.
ÂGE : vingt cinq ans.
ACTIVITÉS : je ne sais pas. a toi de me le dire?
ADRESSE : à mon prochain propriétaire.
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Jeu 24 Avr - 16:49

    Hawwn, merci beaucoup ! *0*
    ...Pour la validation & pour le compliment ! <3
    Oui, j'avoue que je voulais essayer de faire un jeu de mot à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daenerys S. Mickealson
avatar
Membre
POSTS : 154
AVATAR : Kristen sexy Stewart
CRÉDIT : Marqué, ouvrez vos petits yeux xD
ÂGE : 22 ans
ACTIVITÉS : Etudiante en médecine avant d'être désormais une esclave...
ADRESSE : Nulle part et partout, surement chez son maître...
MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin. Lun 28 Avr - 12:56

Avec du retard, je te souhaite la bienvenue parmi-nous et bon jeu love 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin.

Revenir en haut Aller en bas

⊱ eden l.-r. bird ➢ when will my life begin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
∞ PLAY WITH MYSELF :: Papiers :: Carte d'identité :: Humains au poil-